вторник, 18 декабря 2012 г.

Вьюга. Snow-storm

Вьюга.
Ты куда меня завернула,
Ты куда меня повела.
Замела, припорошила ветки
Белым снегом на землю легла.
То поземкой метешь по дорогам
То навалишь сугробы в кустах.
Отойди, не сыпь мне в берлогу,
Отощал и шкура уже не та.
Кое и где моль поточила,
Кое и где подопрела.
Неуютно на холодном ветру.
Ты бы хоть для утехи
Мне медведицу послала,
Чтобы приласкать, согреться к утру.


La tempête de neige.

Tu où m'as enveloppé,
Tu où m'as remué
A balayé, a couvert de neige les branches
Par la neige blanche sur la terre s'est couchée.
Cela par le vent rasant tu balaies par les chemins
Cela tu entasseras les tas de neige dans les buissons.
S'écarte, ne répands pas à moi à la tanière,
A maigri la peau déjà non celle-là.
Et où la mite a aiguisé,
Et où la pourrie.
Sans confort sur le vent froid.
Toi au moins pour le plaisir
L'ourse m'a envoyé,
Pour caresser, se réchauffer vers le matin.
17.12.2012. gmishaooo

4 комментария:

  1. Je suis certaine que ces mots sont encore plus beaux et parlants et vrais dans ta langue !
    Merci

    ОтветитьУдалить
    Ответы
    1. Bonjour . Merci, vos mots et l'opinion serait bon qu'avoir lieu. Mes efforts piteux créent muet la bêtise. À la fin de l'année la désadaptation avec les idées. Tu tâches de donner les mots rythmiques ne vont pas, tu choisiras - les mots ne sont pas rimés. Je ris sur la défaillance. Peut la fin de l'année, peut les froids influencent ainsi.

      Mes muses se sont envolées
      La faible brise a soufflé de nouveau.
      Je me glace sous le tourbillon de neige
      Comme le saxaoul sec ouzbek.

      À vous merci. Un bon jour.

      Удалить
  2. J'aime beaucoup ces poèmes que le climat sibérien t'inspire.
    Froid glacial. Neige et tempête. Étendues glacées. Que je devine à perte de vue. Temps extrêmes. Températures à l'amplitude vertigineuse.
    Je regrette seulement de ne pas toujours comprendre exactement - malgré la traduction - les subtilités, les références, l'humour, les revendications que je pense discerner.
    J'aime beaucoup ce poème et le précédent qui me semble un peu + engagé encore.

    ОтветитьУдалить
    Ответы
    1. Bonjour . Certes en hiver d'une belle manière et parfaitement. Les particularités de notre climat - cela aussi un grand problème non tel. L'essentiel qu'était où venir et réchauffer. Sur le froid il faut plus avancer que ne pas se glacer. Ou avoir la pelisse chaude ou "la tanière" je ris. Un peu de bêtise a écrit. À vous de la bonne humeur.

      Удалить